Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

La course à l’Ethernet à 800 gigabits

Objet d’une compétition acharnée, la technologie de connexion pour l’Ethernet à 800 gigabits est un défi pour la branche en général, et pour le secteur du cloud en particulier. Plusieurs consortiums travaillent sur de nouveaux formats.

3 MIN À LIRE

Bientôt 800G pour les centres de données géants

En matière de transmission sur fibre optique, les centres de données hyperscale ont des exigences de performance sans cesse croissantes. Pour y répondre, les consortiums de fabricants, appelés groupes MSA (Multi Source Agreement), travaillent sans relâche sur de nouvelles spécifications. Enjeu : passer du débit Ethernet de 400 gigabits à 800 gigabits.

Le secteur du cloud attend avec impatience une nouvelle connectique optique, plus rapide. Ses acteurs auront besoin de modules 800G opérationnels probablement d’ici à 2023 ou 2024, afin de pouvoir augmenter le débit dans leurs centres de calcul.

Une évolution logique

Un groupe formé principalement d’entreprises américaines travaille sur les spécifications pour la connexion QSFP DD800, une évolution naturelle de la spécification 400G.

Le format des connecteurs optiques est conservé, mais le débit sur les différentes lignes passera à 112 GBits/s. Le consortium entend garantir la compatibilité de la connexion 800G avec les produits antérieurs.

Source: www.qsfp-dd.com

L’autre approche : le multiplexage

Fin 2019 s’est constitué un groupe MSA concurrent à domination chinoise, dans le but de développer des connecteurs enfichables 800G. Son approche vise essentiellement la connectivité entre plusieurs centres de calcul.

Ce consortium mise sur le multiplexage et l’exploitation parallèle de huit ou quatre lignes (8 x 100G ou 4 x 200G respectivement), afin d’accélérer la transmission de données. Il entend reprendre le format des connecteurs QSFP-DD ou OSFP.

La troisième stratégie : les modules optiques embarqués

Le consortium COBO (Consortium for On-Board Optics) a déjà élaboré les spécifications pour une solution 800G. Basée sur une configuration à 16 canaux, cette technologie permettra de doubler le débit pour atteindre 1,6 To.

Les modules optiques embarqués (OBO) convertissent les signaux non pas dans le connecteur, mais sur la carte insérée dans le châssis. Le faisceau de lumière est injecté directement dans la fibre et transmis aux connecteurs passifs sur la plaque avant. Cette solution est moins encombrante que les modules enfichables actifs.

Planifier un réseau évolutif

Aujourd’hui, l’approche évolutive doit être privilégiée, tant sur le plan de la planification que de l’installation des réseaux. Un centre de données qui souhaite préparer dès à présent le passage à la génération 800G choisira des plateformes de répartition modulables. Forte de son savoir-faire et de sa gamme complète de produits pour les data centers, R&M vous accompagne durant les phases d’évaluation et de planification.

400 Gigabits800 GigabitsCOBOEthernet

Contactez-nous

Inscrivez-vous à notre bulletin d'information dès maintenant !

Restez à jour avec les dernières informations de R&M.

S'inscrire maintenant

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Lu récemment

Send this to a friend